Desirata

Quatuor chorégraphique
Chorégraphie et mise en scène : Serge Ambert

------------------------------------
-----------------------------------
« Supplémentant le flux du désir, la séduction, loin de s’ouvrir sur un manque, laisse entrevoir un abîme, un sans-fond, un infini. A l’immobilisme d’une signification, il convient alors de substituer le sens d’un mouvement. Elle est, quoi que ce soit qu’elle affecte, scintillement, frémissement, au ras du corps, comme à celui du langage, du mot. »
René SCHERER
Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata  Desirata Desirata  Desirata