Reconfinés ... mais tournés vers l'avenir!

On y a cru.

Tout avait bien redémarré pourtant avec les retrouvailles avec le public en Corse, à Corbigny, à Compierre. Le plaisir de voir l'enthousiasme et l'envie dans les yeux de spectateurs frustrés par des mois de disette culturelle. Après une série de spectacles qui devait avoir pour cadre le magnifique Musée Marc Petit à Ajaccio nous nous préparions à reprendre Artemisia et surtout à dévoiler une nouvelle création Nijinski, Mon âme s'envole en dansant. Malheureusement la crise sanitaire en a décidé autrement et tout est reporté en 2021, reculer pour mieux sauter!

Alors d'ors et déjà prenons dates.

Nijinski, Mon âme s'envole en dansant sera créé le 5 mars à Corbigny avant de jouer à Villeurbanne le 15 mars puis à Dijon le 19 mars.
Jour de Danse(s) d'automne se prépare pour le printemps avec notamment une création collective sur la musique de Terry Riley: In C.
Artemisia reprendra à l'automne 2021.
Et on se retrouvera à Ajaccio fin avril.

Mais 2021 c'est aussi le début d'une nouvelle création pour le jeune public Dans les pas du Vent. Solo qui verra le jour en février 2022.
Nous travaillons également, dans la continuité du travail entre aérien et terrien amorcé avec Entre deux horizons, à l'écriture d'une pièce courte. Duo entre une danseuse en suspension et un danseur au sol. Cette création pour l'espace public disponible en tournée dès mai 2021 est un partenariat entre les alentours rêveurs et A Fleur d'Airs, compagnie tourangelle.

A très vite donc... on a hâte de vous retrouver!

Les alentours rêveurs

La Cie les alentours rêveurs est une compagnie de danse contemporaine fondée en 2003 qui porte le travail du chorégraphe Serge Ambert.

Son travail s’attache à mettre l’humain au cœur de sa recherche.
L’écriture oscille entre corps théâtral et corps dansant avec une attention forte portée à l’écriture du mouvement et un sens poussé du détail.
Le geste chorégraphique en devient signifiant et expressif porté par un rapport à la musicalité important.
Les thématiques choisies interrogent notre société, l’identité des individus qui la composent ainsi que la notion de normes.

Ainsi depuis 2004 sont traités des thèmes comme la schizophrénie, la maladie mentale et l’enfermement (La Fêlure du Papillon 2004, les âmes perdues 2005, Comme un Bond en plein Ciel 2010, Ce que me dit la Nuit 2014), la dualité de l’homme entre masculinité et féminité (Fleurs sanglantes 2009), la reconstruction après le chaos (Les Blessures volontaires 2012), le rituel (La Femme ailée 2012).

Une part importante de la recherche est tournée vers la relation à d’autres formes artistiques, la musique contemporaine (Desirata 2007), la musique improvisée (Souffle aux Corps 2011), la littérature (A mots perdus 2015). Toutefois le texte et la musique font partie intégrante de ce qui est donné à voir au plateau dans presque toutes les créations. Dernièrement elle a proposé une première création pour l’espace public (Entre deux horizons 2017), duo pour une danseuse en suspension et un danseur au sol.

Dans son travail de sensibilisation la compagnie s’attache à travailler avec tous les publics (scolaires, publics en situation de handicap, amateurs), à la recherche de la signature corporelle et gestuelle propre à chaque individu et où le sensible est le moteur essentiel.

Depuis 2006 la Cie les alentours rêveurs est installée à l’Abbaye de Corbigny à la demande de la municipalité. Elle a ainsi trouvé un écrin idéal pour mener sa recherche et aller à la rencontre des publics.

La Compagnie les alentours rêveurs est accueillie en résidence d’implantation par la commune de Corbigny dans le cadre d’une convention triennale.

Elle est aidée par le Ministère de la culture/DRAC Bourgogne Franche-Comté au titre de l’aide à la structuration, conventionnée par le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et subventionnée par le Conseil Départemental de la Nièvre et la Communauté de Communes Tannay-Brinon-Corbigny.