SaiSoN(s)

Pièce pour 8 interprètes à géométrie variable



Création prévue à l'automne 2023
à partir de 10 ans - Durée : 1h

Conception et chorégraphie 
Serge Ambert
Assistante et chorégraphie aérienne
Séverine Bennevault-Caton
Chargée de la transmission
Nolwenn Ferry
Interprètes
Séverine Bennevault-Caton, Nolwenn Ferry, en cours
(6 adultes : 3 danseurs aériens - 3 danseurs au sol, 2 enfants : 1 garçon et 1 fille )
Création lumière
Nicolas Cointot
Création vidéo
Amador Artiga
Musique
Max Richter "Recomposed"

Production
les alentours rêveurs, en cours...

Je nourris ce projet depuis ma découverte de la « recomposition » par Max Richter des célèbres concerti 4 Saisons de Vivaldi. Cette nouvelle partition a immédiatement fait écho avec ce que j’imaginais du 3eme volet du cycle sur les sociétés (Les Blessures volontaires, Artemisia). Cela fait longtemps que je souhaite me remettre à chorégraphier sur une partition musicale préexistante. 

Cette nouvelle création me permettra également de développer la composition de groupe que j’aborde régulièrement lors du travail que je mène avec les amateurs. Composition de modules, qui puissent permettre une composition fuguée. Je souhaite également travailler sur le contraste entre les grandes compositions spatiales qui pourraient correspondre aux premiers et troisièmes mouvements des concerti et les parties plus intimes, sculptées dans la dentelle et le détail qui pourraient s’appuyer sur les seconds mouvements.

Le fait d’intégrer de manière réfléchie des groupes d’amateurs lors de la présentation de la pièce me permettra également de relier deux pans majeurs de mon activité d’artiste-chorégraphe : la création et la transmission.

La collaboration avec Séverine Bennevault-Caton autour de l’aérien trouvera pour moi une nouvelle direction avec des compositions à trois interprètes en suspension et trois interprètes au sol, prolongation évidente du travail de recherche et de composition abordé et développé lors des créations d’Entre deux horizons (2017) et La Diagonale des Anges (2021).

Tous ces éléments de travail seront au service d’une même thématique grave : les migrations climatiques et les chamboulements sociétaux que le changement climatique opère. La symbolique des oiseaux migrateurs permettra cette transposition. L’observation que je fais régulièrement des vols d’oiseaux me touche par leur simplicité, leur aisance et leur rythmique. Rythmique spatiale et architecturale. C’est une grande source d’inspiration poétique. A travers un sujet actuel et grave je souhaite donner une note d’espoir et de vie comme un remède à la morosité.