Dans les pas du Vent

Création février 2022

Solo jeune public pour une danseuse avec animation vidéo et objets pop-up

Production : les alentours rêveurs
(production en cours)

Chorégraphie  : Serge Ambert
Interprète : Nolwenn Ferry
Scénographie : Betka Majova
Création vidéo : Amador Artiga
Création lumière : Nicolas Cointot
Création sonore : Clément Roussillat (en cours)

« Dans les pas du vent parle de l’autre, de ses différences. Ce projet est né de mon questionnement sur l’étranger qui arrive quelque part.
Comment vit-on quand on est d’ailleurs ?
Qu’est-ce qu’on apporte à notre nouveau pays, à cet endroit qui n’est pas chez-vous ?
Quel regard porter sur « celui qui vient d’ailleurs » ?

C’est un sujet qui me touche personnellement, étant confronté à cette question de double culture dans ma sphère familiale. Dans mon travail d’ateliers, j’ai été amené également à côtoyer des jeunes qui avaient vécus des choses terribles lors de leur parcours de vie.

Comment vit-on ce déplacement d’un territoire à l’autre ?
Comment vivre en laissant quelque chose ailleurs ?
Comment envisager ces changements de trajectoires, conjugales, familiales, professionnelles et éducationnelles.. ?
Comment traverser ces changements parfois soudains et imposés ?

Les notions de parcours, de déplacement, de séparation, de déchirure parfois… seront présentes.
Le feu, la force, le soleil qui habitent ces personnes m’a toujours impressionné. Au-travers de ce voyage, nous traverserons des émotions simples : la joie, la peur, la colère, la tristesse, la sérénité…Les univers par lesquels nous passerons seront très contrastés.

Cette pièce pour jeune public nous amène dans un espace-temps où la mémoire est omniprésente entre images du pays quitté et objets liés à l’enfance.Les jeux serviront de point d’appui pour la scénographie (cubes, jeux de construction, livres pop’up…). Ils permettront à tous de faire un lien avec ses propres souvenir d’enfance.  La puissance de l’imaginaire de l’enfance est aussi questionnée.  Comment les enfants s’inventent-ils un monde à partir de jeux ?

Ce projet sera avant tout poétique et sous la forme d’allusions.Chaque spectateur peut imaginer son propre chemin. Au-delà du questionnement sur les migrants, je souhaite parler du déracinement et des différences culturelles, de la rencontre de l'autre différent, à la fois semblable et étranger. »

Serge Ambert